L’agriculture perdurera sur les Îles-de-Boucherville

Les citoyens de la région pourront continuer à consommer du maïs des îles-de-Boucherville.

C’est l’un des résultats de l’annonce de nouveaux baux, d’une durée de 15 ans, pour deux agriculteurs qui cultivent sur les îles.

La députée de Laporte Nicole Ménard en a fait l’annonce, lundi matin, au nom du ministres des Forêts, de la Faune et des Parcs, Luc Blanchette.

Ces baux tiennent particulièrement compte des pratiques agricoles exemplaires et respectueuses des milieux naturels environnants de la part des agriculteurs.

Pour le maire de Boucherville, Jean Martel, c’est la concrétisation d’un projet qu’il chérit depuis 6 ans.

Cette pétition avait récolté 4200 signatures. M. Martel avait aussi des résolutions d’appuis dans sa ville, à l’agglomération de Longueuil et à la CMM.

Il va sans dire qu’il s’agit d’un soulagement pour l’agriculteur Paul Van Velzen, qui est l’un des deux cultivateurs des îles-de-Boucherville.

La nouvelle entente reconnait également le patrimoine culturel et historique associé à l’agriculture sur les îles-de-Boucherville.

Auteur : Philippe Asselin