L’agglomération de Longueuil a un nouveau règlement sur les dépenses mixtes

Le nouveau règlement sur le partage des dépenses mixtes de l’agglomération de Longueuil est prolongé jusqu’à l’exercice financier 2029, soit pour dix ans.

Les élus du conseil d’agglomération l’ont adopté à majorité la semaine dernière.

Le règlement vient plafonner la contribution des villes liées en fonction de l’Indice des prix à la consommation (IPC).

Si les dépenses pour les services administratifs venaient à dépasser l’IPC, seule la Ville de Longueuil en assumerait les coûts excédentaires.

Les maires de trois villes ont voté contre son adoption.

Ce sont Doreen Assaad de Brossard, Pierre Brodeur de Saint-Lambert et Martin Murray de Saint-Bruno.

La mairesse Assaad avait déposé au nom de la Ville de Brossard un avis de proposition pour mandater la vérificatrice générale de creuser le dossier des dépenses mixtes.

Clip D ASSAAD mixte

Mme Assaad souhaitait que la formule soit davantage axée sur le concept d’utilisateur payeur.

Sa proposition a cependant été rejetée par les élus assis autour de la table de l’agglomération de Longueuil.

La formule actuelle s’inscrit dans la lignée du règlement sur le partage des dépenses mixtes de 2014 consentie par la Commission municipale du Québec.

Auteur: Henri-Paul Raymond