La moitié des citoyens de l’agglomération de Longueuil sont satisfaits de la police

Plus de la moitié des 800 personnes qui ont participé aux diverses tribunes sur le dialogue public sur le Service de police sont satisfaits du travail des policiers.

Un bon nombre des répondants aux divers forums ont cependant des attentes de leur force de l’ordre.

Même si globalement les citoyens dressent un bilan positif du travail policier et ont confiance dans le travail du SPAL, ils ont tout de même manifesté des aspects sur lesquels le Service de police pourrait s’améliorer.

Bon nombre de gens, surtout des villes liées à celle de Longueuil, affirment que la présence policière est insuffisante, ce qui les inquiète pour leur sécurité.

Cette absence fait en sorte, selon eux, que les policiers ne peuvent pas connaître la communauté où ils interviennent

Beaucoup ont aussi dénoncé l’attitudes des patrouilleurs, la répression et le manque de prévention.

Enfin, des gens de Saint-Lambert et de Longueuil ont déploré que les policiers semblent ne pas être suffisamment formés pour intervenir auprès de personnes aux prises avec des problèmes de santé mentale ou en situation d’itinérance.

Il a été proposé d’améliorer leur formation à ce sujet.

Certains participants ont aussi suggéré d’affecter à chaque territoire de l’agglomération les mêmes équipes pour une meilleure implication et une plus grande visibilité.

Les forums ont eu lieu en collaboration avec l’Institut du Nouveau Monde.

Auteur: Henri-Paul Raymond