La mise en service du REM retardée sur la Rive-Sud

La pandémie et certains imprévus ont eu raison de l’échéancier prévu pour la mise en service du Réseau Express métropolitain (REM).

Les passagers de la Rive-Sud de Montréal vont devoir attendre jusqu’à six mois de plus, soit peu avant l’été 2022 pour pouvoir circuler entre Brossard et la gare Centrale.

La Caisse de dépôt et de placement du Québec a annoncé le 11 novembre avoir cumulé ce retard pour l’ensemble des chantiers du REM dans le Grand Montréal.

L’arrêt des chantiers de construction en mars et les nouvelles mesures sanitaires à leur reprise en mai font partie des causes du retard anticipé et des coûts en explosion pour continuer le projet.

La facture risque d’être plus élevée de plusieurs dizaines de millions de dollars.

Des impacts liés à la mobilité de la main-d’œuvre spécialisée et les difficultés d’approvisionnement expliquent aussi le retard pouvant atteindre 12 mois.

Des explosifs trouvés dans le tunnel du Mont-Royal, et tout ce que la sécurité implique, provoque aussi un retard.

Les tests sur le matériel roulant sur la Rive-Sud de Montréal vont toujours avoir lieu au cours des prochaines semaines.

Journaliste: Simon Deschamps