La population de la Montérégie est appelée à se protéger face au Virus du Nil

La Direction de santé publique de la Montérégie avise les citoyens à se protéger contre le virus du Nil occidental.

La Montérégie a justement été la plus touchée lors de l’été 2018 avec 75 cas. 

Cela constitue un record pour la région.

Le territoire du CISSS de la Montérégie-Est a particulièrement été touchée avec 33 cas.

Le groupe d’âge le plus affecté a été celui des 70 à 79 ans.  

Le Dr François Milord, médecin conseil à la Direction de santé publique, affirme que c’est en raison des éléments reliés à la température que le VNO est le plus dommageable.

Le virus du Nil se propage chez les humains par une piqûre d’un moustique infecté.

Dans 80% des cas, le virus guéri rapidement et il passe presque inaperçu.

Les symptômes les plus fréquents du VNO surviennent de 2 à 14 jours après la piqûre du moustique.

Ce sont les maux de têtes et la fièvre et en cas d’urgence il faut se rendre à l’hôpital.

Auteur : Jérôme Ouellet