La députée Fournier marque un point pour le logement social

La députée indépendante de Marie-Victorin vient de voir un de ses avis de motion pour l’accès éventuel à du logement social et communautaire adopté à l’unanimité à Québec.

Pour Catherine Fournier c’est un peu comme une victoire pour les municipalités dans leur volonté d’en offrir un peu plus.

La motion présentée par la députée réclame l’élargissement du droit de préemption pour l’acquisition de terrains afin d’y développer du logement social et communautaire.

Le gouvernement accepte d’étudier cette idée.

Il faut savoir que le droit de préemption permet à une ville de se réserver le droit de premier achat sur certains terrains ou immeubles.

Cette situation peut permettre de développer une plus grande offre de logements sociaux et abordables, comme il se fait à Montréal depuis 2017.

La députée de Marie-Victorin a donc demandé à l’Assemblée nationale d’analyser la possibilité d’étendre, aux municipalités qui le demandent, ce droit de préemption pour acquérir des terrains pour des logements sociaux et communautaires.

Selon elle, c’est un pas en avant pour contrer la spéculation foncière et ainsi prioriser le logement social et abordable.

Auteur : Henri-Paul Raymond