La députée Fournier demande moins de gaspillage alimentaire

La députée de Marie-Victorin de désole que le ministère de l’agriculture n’intervienne pas plus rapidement pour éviter du gaspillage alimentaire en raison de la situation actuelle.

Elle interpelle le ministre André Lamontagne pour qu’il trouve une solution à ce gaspillage et pour soutenir les banques alimentaires.

Catherine Fournier cite en exemple les millions de litres de lait jetés, deux millions d’oeufs en incubation détruits et l’euthanasie de 200 000 poussins.

Elle ajoute que des dizaines de milliers de porcs sont menacés de d’être inutilement abattus.

Elle pense qu’il faut une solution autre que la destruction car, soutient-elle, des centaines de familles québécoises, dont à Longueuil, peinent à payer leurs factures d’épicerie.

Mme Fournier dit aussi que les organismes communautaires ont de la difficulté à répondre à l’ensemble des demandes d’aide alimentaire qui se multiplient.

Sauf que devant les défis auxquels fait face l’industrie, il faut que le ministre Lamontagne agisse pour venir en aide à tous ces gens.

Auteur: Henri-Paul Raymond