La députée de Brossard – Saint-Lambert en furie contre Hydro-Québec

La députée libérale fédérale de Brossard – Saint-Lambert, Alexandra Mendès, est en furie contre la direction d’Hydro-Québec sur la situation des pannes de courant.

Elle a d’ailleurs eu des échanges assez virulents sur Twitter dans la journée de dimanche.

Elle estime que la Société d’État à pris près de 38 000 abonnés de Brossard en otage en les privant délibérément de courant électrique.

La députée Mendès commence par féliciter les travailleurs d’Hydro-Québec dans leur volonté de rebrancher les clients, mais elle dénonce une situation qu’elle juge insensée.

Les équipes médias d’Hydro-Québec lui auraient indiqué que les pannes à Brossard l’étaient en raison d’un protocole préventif.

L’électricité a été coupé pour éviter des dommages sur les pilônes causés par les vents violents et pour faire de l’élagage.

Mme Mendès affirme qu’Hydro-Québec préfère « prévenir » un problème non-existant en coupant le courant à des milliers de personnes, plutôt que faire de la vraie prévention en assurant le maintien adéquat des infrastructures.

Pour sa part, Hydro-Québec avoue que les pannes en Montérégie ont été causées par un phénomène appelé « galopage ».

C’est quand le vent fait balancer les lignes de transport et elles risquent de s’approcher trop près les unes des autres et provoquer l’ouverture d’un disjoncteur, alors il faut protéger le réseau et attendre que le vent se calme.

Auteur: Henri-Paul Raymond