Signature de la convention collective des cols blancs de Saint-Bruno

La Coopérative funéraire dépose une requête judiciaire contre Saint-Bruno

La Coopérative funéraire du grand Montréal (la Coopérative)  dépose une requête judiciaire en Cour supérieure pour obliger la ville de Saint-Bruno-de-Montarville à lui délivrer un permis de construction.

Le président du conseil d’administration de la Coopérative, Pierre Tardif, dit qu’il n’avait d’autre choix afin de limiter les coûts financiers importants et les autres préjudices subis par l’organisation, en raison de l’inaction de la municipalité. 

Le conseil d’administration de la Coopérative a un devoir fiduciaire à l’endroit de ses 20 000 membres; un devoir qui doit être assumé de manière responsable, ajoute-il.

M. Tardif rappelle aussi que le conseil municipal de Saint-Bruno a été saisi pour la première fois du dossier de la Coopérative, il y a plus d’un an. 

Le comité consultatif d’urbanisme a déposé ensuite, le 31 juillet dernier, une recommandation favorable pour le Plan d’implantation et d’intégration architecturale ( PIIA ) du projet de résidence funéraire.

Un peu plus tard, le 26 août, le conseil municipal devait approuver ce PIIA, or 5 mois plus tard, la municipalité n’a toujours rien approuvé.

Auteure: Diane Trudel