La communauté chinoise de la Rive-Sud se prémunit du coronavirus

La directrice du Centre Sino-Québec de la Rive-Sud, confie que la communauté asiatique est nerveuse face au coronavirus de Chine.

Les nombreux citoyens d’origine asiatique de l’agglomération de Longueuil diminuent leurs sorties, évitent les activités de groupe et certains annulent même des festivités du nouvel an chinois.

Le Centre Sino-Québec de la Rive-Sud, chargé de faciliter l’intégration des membres de la communauté asiatique et d’accueillir les nouveaux arrivants, a lui aussi instauré certaines mesures de prévention.

Xixi Li (se prononce Sisi Li), directrice du Centre, explique par exemple que les nouveaux arrivants sont invités à respecter une période d’isolation de deux semaines avant de s’intégrer à la communauté, même s’ils ne présentent aucun symptôme.

Auteur: François Bertrand-Potvin