Une intervenante met en garde les jeunes contre le cannabis

 

Le cannabis ne ferait qu’aggraver l’état des personnes atteintes d’une maladie mentale, selon un organisme communautaire de Longueuil.

Lucie Couillard, du Centre de soutien en santé mentale de la Montérégie (CSSM-M), œuvre auprès des gens souffrant de troubles psychologiques depuis 20 ans.

Son expérience lui permet d’affirmer, que cette substance peut déclencher une psychose.

Elle constate également, que les jeunes sont plus à risque de développer une dépendance à cette drogue.

Lors d’une consultation publique tenue en septembre, sur l’encadrement du cannabis au Québec

Mme Couillard a partagé ses craintes sur la question.

Selon les données officielles, le risque de dépendance chez les consommateurs de cannabis est de 9 %. Cette probabilité est de 16 %, si son utilisation débute à l’adolescence.

Auteure : Katina Diep