Hélène Roberge candidate à la présidence de la Fédération des Commissions scolaires du Québec

Hélène Roberge candidate à la présidence de la Fédération des Commissions scolaires du Québec

La présidente de la Commission scolaire des Patriotes (CSP), Hélène Roberge, vise la présidence de la Fédération des Commissions scolaires du Québec (FCSQ). 

Elle fait partie des trois candidats qui renoncent à une prime de départ controversée qui avait mené au départ de trois commissions scolaires en 2013.

«Oui la prime a été l’élément déclancheur, mais ce n’était pas le seul élément. Je pense que c’est aussi une question de services offerts. Je compte m’assurer [de savoir] quels sont les besoins des commissions scolaires pour vraiment qu’on y réponde au sein de la Fédération», explique la présidente de la CSP.

Pour Hélène Roberge, cette élection à la présidence de la FCSQ représente également une opportunité d’intéresser la population à la démocratie en éducation.

« Là, on a une démocratie particulière qui est une démocratie qui ne concerne qu’un seul sujet: l’éducation. On s’entend, tout le monde dit que l’éducation c’est une priorité. Je pense que c’est important qu’il y ait des représentants des citoyens au sein des commissions scolaires pour s’assurer justement qu’on poursuite les bons objectifs, qu’on remplit bien notre mission que les ressources sont utilisées de façon optimale, de façon éfficace. C’est ça le rôle des élus scolaires» raconte Mme Roberge.

À présent, Hélène Roberge et trois autres présidents de commissions scolaires se sont portés candidats.

La période de mise en candidature se termine le 3 mai.

Le vote permettant de choisir le nouveau dirigeant de la FCSQ aura lieu le 3 juin, lors d’une assemblée générale réunissant près de 240 membres.

Auteur : Yessica Chavez

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *