Grève des sauveteurs de Longueuil: la Ville accepte de reprendre les négociations

Les sauveteurs de Longueuil lanceront le 13 août prochain une grève d’une durée indéterminée.

Exaspérés d’être sans convention collective depuis plus de deux ans, les employés syndiqués du secteur aquatique ont cerné quatre revendications pour la partie patronale.

Un horaire plus flexible ainsi que des uniformes et formations obligatoires payées par l’employeur en font partie.

Joël Gagnon, sauveteur depuis 2008 et représentant à la table de négociations, tenait à déconstruire certaines idées reçues sur les conditions de travail de cette main-d’oeuvre étudiante et évidemment saisonnière.

André Duval, président de la section local 306 du SCFP, déplore certaines conditions de travail qu’il qualifie d’archaïques.

 

Louis-Pascal Cyr, chef de service affaires publiques à la Ville de Longueuil, affirme que la Ville met tout en œuvre pour dénouer l’impasse.

 

M. Cyr souligne aussi que la Ville remboursera les 700 inscriptions de cours de natation pour la semaine prochaine si la grève devait se concrétiser.

Auteure: Rébecca Guénard-Chouinard