Longueuil: les sauveteurs vont travailler lundi

Les employés de piscines de Longueuil sont au bord de la grève

Les 265 employés des piscines de Longueuil brandissent la menace de grève pour tenter de dénouer une impasse dans les négociations avec la Ville qui perdurent depuis près de trois ans.

Les employés de piscines, membres du syndicats regroupés des employés municipaux (SREM-SCFP 306), incluant les bassins d’eau et la plage de l’île Charron, augmentent la pression sur Longueuil.

Ils parlent de mauvaise volonté de la part des représentants de l’employeur assis à la table des négociations.

D’ailleurs, en assemblée générale le 17 juillet dernier, les employés du secteur aquatique ont rejeté à 95% des offres de l’employeur.

Les principaux litiges portent, entre autres, sur le refus de la Ville de fournir les vêtements de travail et d’assumer les frais des formations obligatoires pour le maintien à jour des certifications.

Ils dénoncent aussi le refus systématique des demandes de congés annuels, la désuétude des installations et l’absence d’outils de travail adéquats ou d’équipements de protection.

De son côté, la Ville de Longueuil dit mettre tout en œuvre pour que les citoyens puissent continuer de se rafraîchir dans les bassins du territoire en toute sécurité.

Elle affirme vouloir poursuivre les négociations avec le Syndicat pour trouver une solution commune qui sera bénéfique pour chacune des parties.

Une prochaine rencontre est prévue le 26 juillet.

Par ailleurs, la Ville dit demeurer vigilante sur le terrain et être prête à apporter des correctifs si nécessaire.

Auteur : Henri-Paul Raymond