Les employés de Longueuil Kia retiennent l’attention de Robert Myles

Le conseiller municipal de Longueuil, Robert Myles, se porte à la défense des employés de Longueuil Kia en lock out depuis le 18 septembre.

Monsieur Myles a profité de son droit de parole lors de la séance du conseil de ville mardi soir pour dénoncer l’absence de négociation dans ce conflit de travail.

Il se demande aussi pourquoi il y eu une si grande présence policière lors d’une activité de solidarité dans la cour du concessionnaire automobile, lundi dernier.

Il pense entre autres aux travailleurs syndiqués de Pratt & Whitney qui sont allés prêter main forte.

Le mécanicien Benoît Caron dit que les discussions sont au point mort avec l’employeur qui s’attaque aux gains de la première convention collective signée en 2013, comme les salaires et le fond de pension.

Selon M. Caron le fond de pension n’est offert qu’aux employés cadres.

Auteur : Henri-Paul Raymond