Les élèves de la Commission scolaire des Grandes-Seigneuries décrochent moins

Les élèves de la Commission scolaire des Grandes-Seigneuries décrochent moins

La Commission scolaire des Grandes-Seigneuries (CSDGS) fait le constat de ses résultats positif, dans le cadre de la cinquième année de son Plan stratégique 2013-2018.

La CSDGS cite en exemple le taux de décrochage scolaire annuel à la baisse 1,9% pour cette période.

Le taux de diplomation chez les élèves de moins de 20 ans a aussi connu une augmentation de 2,5% pour atteindre 72,4%.

La présidente du comité exécutif de la Commission scolaire, Marie-Louise Kerneïs, explique que ces résultats découlent de diverses mesures.

Elle rapporte aussi que l’installation de tutorat, dans toutes les écoles secondaires, fait une différence et qu’un resserrement des mesures d’encadrement d’un élève, qui décroche en cours d’année, a un effet sur le taux de diplomation.

Selon Mme Kerneïs, la mise en place des mesures d’aides pour la lecture, dès le primaire, favorise l’apprentissage dans toutes les matières.

D’ailleurs, les résultats scolaires des élèves en français ont bondi dans tous les niveaux où ils sont évalués par une épreuve ministérielle.

Malgré ces résultats encourageants, Marie-Louise Kerneïs entretient une crainte relative à une hausse du décrochage scolaire dans les prochaines années.

Auteur : Philippe Asselin