Il semblerait que le recrutement des femmes soit difficile à la CAQ

Avec l’élection provinciale qui arrive à grand pas, la Coalition Avenir Québec (CAQ) semble avoir de la difficulté à recruter des femmes dans la région. 

Selon plusieurs sources contactées par le FM 103,3, cinq femmes de la sphère politique régionale ont refusé les avances de la CAQ.

La formation politique n’a pour le moment présenté aucun nouveau candidat dans l’agglomération de Longueuil.

Il a été particulièrement difficile de s’entretenir avec un représentant de la CAQ sur la Rive-Sud.

L’attaché de presse au niveau national Thomas Verville s’est contenté de dire qu’il ne commenterait pas les rumeurs et les possibles candidatures.

Il a également affirmé que sa formation avait reçu plus de 400 CV en vue des élections.

Dans le cas de Nathalie Roy, députée de Montarville, sa candidature n’est toujours pas sur le site internet de la CAQ.

Son bureau a expliqué qu’elle n’a pour le moment pas annoncé son retour officiel, mais que ce sera fait dans les prochaines semaines.

La Coalition Avenir Québec a promis que si elle forme le prochain gouvernement, le Conseil des ministres serait paritaire.

La CAQ réagit
Suite à la parution de la nouvelle, la Coalition Avenir Québec s’est empressée de nous donner signe de vie.

L’attachée politique au niveau national Émilie Toussaint a affirmé que des candidatures féminines seront présentées dans la région, sans toutefois vouloir les identifier.

Auteur : Philippe Asselin