Diane Lamarre regarde son avenir avec optimisme

La députée sortante et défaite du Parti Québécois dans Taillon, Diane Lamarre, accepte son retrait forcé de la vie politique avec sérénité et veut examiner ce que fera le nouveau gouvernement, notamment en santé.

Elle maintient que le système de santé au Québec doit être amélioré et elle aurait aimé y contribuer.

Mme Lamarre entend rester en contact avec la seule députée élue de la Rive-Sud, Catherine Fournier, et elle veut continuer à défendre les valeurs du parti.

Diane Lamarre va poursuivre son engagement comme professeur de clinique à l’Université de Montréal, s’impliquer dans la clinique de pédiatrie sociale de Longueuil et à la clinique école santé au cégep Édouard-Montpetit.

Elle veut aussi faire de l’aide humanitaire.

 

Diane Lamarre garde toute de même un bon souvenir de ses batailles menées au gouvernement, comme l’abolition des frais accessoires et la venue de nouvelles ambulances pour le Québec et Longueuil.

Auteur : Henri-Paul Raymond