Des services psychosociaux sont accessibles pour les organismes communautaires

Les employés, usagers et membres des organismes communautaires de l’agglomération de Longueuil peuvent bénéficier de services psychologiques en cas de besoin lors de ce déconfinement.

Une équipe en travail social se met en place avec l’aide du CISSS de la Montérégie centre pour offrir de tels services relativement à l’impact social que peut avoir sur certaines personnes l’étape du déconfinement face à la COVID-19.

Les gens des organismes communautaires vont pouvoir y accéder de façon individuelle en respect des consignes de distanciation ou via ZOOM pour les groupes.

Il existe aussi un soutien psychosocial en ligne offerts par Service Canada à Portail en ligne santé mentale.

D’autres part, les policiers du SPAL peuvent aussi, dans le cadre de leurs fonctions, obtenir un soutien psychosocial avec un psychologue membre du Service de police.

Farid Bekkal est même disponible en moins de 24 heures. (438 308-3638)

Il y a aussi une séance de partage les vendredis matins sur les enjeux psychosociaux pour les populations vulnérables.

C’est organisé par le SPAL et le Bureau de développement social et communautaire de la Ville de Longueuil, avec Danielle Maltais de l’Université du Québec à Chicoutimi (UQAC). (450-463-7100, poste 4561)

Auteur: Henri-Paul Raymond