Des poursuites graves contre les agresseurs d’une femme séquestrée

Les huit personnes arrêtées lors d’une perquisition policière dans le Vieux-Longueuil font face à au moins une douzaine de chefs d’accusation.

Ces accusations vont de proxénétisme, traite de personne, possession non autorisée d’une arme à feu, usage négligent d’une arme à feu et l’avoir braquer vers une personne.

Des accusations en lien avec la possession et le trafic de stuépéfiants pèsent aussi contre eux.

Ces individus, connus des policiers, ont été arrêtés lors d’une perquisition policière, il y a quelques jours à la suite d’une enquête pour une affaire de drogue.

Toutefois, une fois à l’intérieur du logement, les agents ont découvert que les six hommes et deux femmes gardaient prisonnière une femme qu’ils exploitaient sexuellement.

La dame d’une quarantaine d’années a été libérée et confiée aux services de santé.

Elle est accompagnée par des policiers pour certains des rendez-vous, puisqu’il y a des raisons de croire qu’elle est toujours menacées.

Une femme soupçonnée d’avoir fait partie du groupe, Cynthia Lefebvre, est toujours recherché par le SPAL .

Tous les accusés, sauf un possèdent dans antécédents criminels et sont demeurés détenus jusqu’à l’enquête préliminaire.

Deux ont été libérés avec engagements.

Auteur: Henri-Paul Raymond