Des encombrants deviennent des pollutions visuelles à Longueuil   

Des résidents de Longueuil se plaignent de l’apparition soudaine d’objets lourds, volumineux et encombrants dans le paysage sur des terrains d’édifices à logements.

La situation semble avoir pris de l’ampleur ces derniers mois au grand désespoir de certains citoyens de quartiers.

La Ville fait tout son possible pour contrôler cette coutume.

De tels encombrants laissés à ciel ouvert peuvent être vus notamment dans les trois arrondissements.

Interrogée sur ces dépotoirs improvisés, Longueuil rappelle que ce comportement est illégal.

Il faut déposer les encombrants après 20h la veille du jour de la collecte municipale qui a lieu une fois par semaine.

Ce doit être dans l’emprise publique de la Ville à plus ou moins 0,5 mètre de la bordure de rue ou du trottoir ou près des bacs à ordures.

De plus, lorsque le personnel de la Ville constate une infraction à ses règlements, il émet un avis au propriétaire et au locataire.

Les coupables s’exposent à une amende de 300 $ à 1000 $ plus frais, pour une personne physique, et de 600 $ à 2 000 $ pour une personne morale.

Les récidivistes peuvent même payer jusqu’à 4 000$ d’amende.

Longueuil indique que les citoyens qui voient la présence d’encombrants, hors des heures permises, peuvent communiquer avec le Centre de services aux citoyens (311).

 

 

Journaliste: François B.-Potvin