Des députés aimeraient accélérer l’électrification des transports à Longueuil

Le député néo-démocrate Pierre Nantel de Longueuil – Saint-Hubert salue la décision du Réseau de transport de Longueuil d’acheter 46 autobus hybrides en deux ans.

Toutefois, il craint que l’agglomération de Longueuil prenne du retard dans sa volonté à se doter de véhicules électriques.

Un seul sera à l’essai durant la prochaine année.

Pour le député Nantel, il faudrait accélérer la cadence et s’assurer que la région se positionne avantageusement comme un leader un électrification des transports.

Il croit que les gouvernements devraient donner les outils nécessaires à l’Agglomération pour aller dans cette direction.

Il estime que Laval risque de prendre les devants avec son plan pour l’électrification de sa flotte de bus.

« Il y a effectivement une course et je pense qu’on ne doit pas manquer aucune courbe, parce que chaque fois qu’on tombe dans le gravier, on perd de la vitesse. Ici je pense effectivement on ne devrait pas laisser à Laval une chance de nous dépasser et on devrait prendre les devants à ce sujet là ! », explique le député fédéral.

La députée provinciale de Saint-Hubert, Martine Ouellet, pense aussi qu’il est important que l’Agglomération déploie les énergies pour se démarquer.

« Pour que Longueuil devienne la capitale du transport électrique en Amérique du Nord, on a les compétences pour ça. Je pense qu’au Québec on an tout ce qu’il faut, les composantes électriques en particulier. Longueuil devrait être aussi proactive et même plus que Laval. », rapporte Mme Ouellet.

Auteur : Henri-Paul Raymond