Moins de bruit pour les Lambertois pendant les festivals

Moins de bruit pour les Lambertois pendant les festivals

Osheaga, PikNic Électronik ou encore Heavy Metal n’ont qu’à bien se tenir.

Les villes de Saint-Lambert et de Montréal se sont mis enfin d’accord sur les nuisances sonores, provoquées par la saison des festivals.

L’entente prévoit un contrôle régulier du bruit, une gestion des activités considérées comme bruyantes, ainsi que des informations claires sur les limites pour les événements.

Les décibels ne peuvent dépasser les 75dBA.

Cependant, il y a deux exceptions.

Pour les festivals qui avaient signés avant l’accord, ils ne devront pas excéder les 80 DBA.

Puis pour les événements dits spéciaux, ils auront des autorisations particulières qui leur donneront le droit de dépasser cette limite fixée.

En tenant compte d’un essai pilote moyennement concluant l’année dernière, les deux villes ont conclu à un accord.

Auteur : Mélissa Aubert