e pas s'arrêter lors d'un accident peut être un acte criminel.

La criminalité en baisse de 9,5% dans l’agglomération de Longueuil

Le taux de criminalité sur le territoire de l’agglomération de Longueuil a diminué de 9,5% en 2016, selon le bilan annuel dévoilé par le Service de police.

Même si ces résultats font plaisir au nouveau directeur, Fady Dagher, celui-ci croit qu’il faut tout de même à travailler pour maintenir cette tendance.

«C’est quand même exceptionnel, c’est même historique. Vous verrez dans les autres villes c’est plus 4%, 5% ou 0%. C’est très encourageant! Ceci dit, il ne faut pas lâcher. Il faut surtout continuer à faire la même chose qu’en 2016 et pousser encore plus loin pour essayer de contrer tout ce qui est crime émergent. Ce que je veux dire par là c’est qu’une de nos préoccupation sont la santé mentale et la violence conjugale. Un dernier sondage tout récemment a démontré qu’au Québec, 45% des victimes ont entre 17 et 28 ans. C’est très préoccupant et on a beaucoup de travail en amont à faire. Puis, il y a également l’aspect des agressions sexuelles», spécifie Fady Dagher.

La diminution de la criminalité dans l’agglomération est d’autant plus remarquable que la population a augmenté de 4,2%.

Parmi toutes les catégories, seuls les crimes contre la personne ont augmenté l’année dernière.

Cette hausse est attribuable aux voies de fait niveau 1 et aux menaces

Par ailleurs, le nombre de plaintes en déontologie policière a connu une baisse fulgurante de 25,8%.

Une situation que le directeur attribue à la qualité des interventions de ses agents.

Auteur : Yessica Chavez

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *