Les propriétaires d'une résidence moyenne évaluée à 310 000 $ à Longueuil se dirigent vers possiblement une deuxième année de gel de taxes municipales.

Les contribuables de Longueuil connaîtraient un autre gel de taxes

Les propriétaires d’une résidence moyenne évaluée à 310 000 $ à Longueuil se dirigent vers possiblement une deuxième année de gel de taxes municipales.

Le budget qui devrait être adopté en séance publique ce soir en est un de compromis, selon la mairesse Sylvie Parent, mais s’en est un qui respecte le pouvoir de payer, selon le président de la Commission finances de la Ville, Xavier Léger.

Ainsi, le propriétaire moyen verra sa facture maintenue à 2 820 $ annuellement.

Le budget présente tout de même des variations minimes entre les divers arrondissements pour les édifices de un à cinq logements.

Afin d’arriver à 0 % pour Longueuil, ça varie de -0,27 % à Saint-Hubert à 0,56 % à Greenfield Park, et ceci, dans la foulée d’harmonisation de la valeur foncière moyenne dans toute la ville.

Le portrait diffère pour les édifices de six logements et plus où la hausse de taxes moyenne devrait être de 8,40 %, si le budget est adopté ce soir.

Ici aussi il y a des différences entre les divers arrondissements, allant de 6,62 % à Saint-Hubert à 8,87 % pour le Vieux-Longueuil.

Le budget 2019, s’il est adopté, serait de 427 millions de dollars, en hausse de 3,6 % comparativement à 2018.

Auteur: Henri-Paul Raymond