Un conseiller de Longueuil Citoyen apprend que tout n’est pas permis

Le président de l’arrondissement du Vieux-Longueuil, a appris à ses dépens que tout n’est pas permis en société, même pour un élu.

Benoît L’Écuyer a décidé d’accompagner une dame de son district au palais de justice de Longueuil dans une affaire de contravention qui lui avait été émise.

La citoyenne aurait fait appel à lui pour la guider dans sa comparution.

Le dossier concernait une haie de cèdres qui devait être réduite par la dame en question, en septembre dernier.

Elle l’a fait, mais en octobre, elle a reçu un avis de la Ville pour ne pas l’avoir réduite assez, craignant qu’elle meure durant l’hiver, elle a décidé de la tailler au printemps.

C’est à ce moment qu’elle a reçu son avis d’infraction.

Le conseiller L’Écuyer a accepté de l’accompagner le jour de sa comparution et à leur arrivée au palais de justice, il est allé voir le procureur qui lui a conseiller de ne pas rester là.

Benoît L’Écuyer a dit avoir immédiatement quitté les lieux et avoir appris assez vite qu’il ne pouvait aider les citoyens comme un bon voisin.

Le dossier a par la suite été remis au contentieux de la Ville et à la Direction générale.

Auteur : Henri-Paul Raymond