Catherine Fournier veut désengorger les routes et favoriser le transport en commun à l’intérieur de la couronne sud

La député sortante et candidate pour le Parti Québécois dans Marie-Victorin Catherine Fournier met de l’avant plusieurs projets pour désengorger les routes sur la Rive-Sud.

La réfection de l’échangeur de la place Charles LeMoyne qui force les automobilistes qui veulent se rendre dans le Vieux-Longueuil à se mêler à ceux qui prennent le pont Jacques-Cartier y figure.

Elle travaille également sur le projet de l’échangeur Edna Maricourt pour désengorger le chemin Chambly.

 La mobilité est intimement lié à l’économie locale selon Mme Fournier, alors que lors de son dernier sommet Entreprendre Marie-Victorin, plusieurs entrepreneurs lui ont signifié la difficulté de recruter des employés sur la Rive-Sud faute de transport en commun efficaces.

Elle voudrait refaire le sommet, dont la première édition a eu lieu en avril dernier, afin de créer des liens dans la communauté entrepreneuriale.

 En santé, elle insiste sur des CLSC ouvert tous les jours jusqu’à 21h.

Finalement, son parti propose des mesures environnementales de réduction des GES dont le Tram express Rive-Sud sur le boulevard Taschereau et un plan pour inciter le covoiturage.

Auteure: Emilie Tremblay

Ce texte a été réalisé dans le cadre des entrevues que le FM 103,3 a mené avec les candidats des quatre partis principaux dans Marie-Victorin. Les résumés des entrevues avec les quatre candidats d’une circonscription sont publiés au hasard chaque matin à partir du mardi jusqu’au vendredi.

Vous pouvez écouter la version intégrale de l’entrevue ci-dessous.