Catherine Fournier pleure une amie et mentor

La députée de Marie-Victorin à l’Assemblée nationale à Québec, l’indépendante Catherine Fournier est sous le choc d’apprendre le décès d’un de ses phares en politique.

Mme Fournier a appris en fin de semaine la mort soudaine de la politologue Monique Léveillé de Saint-Bruno-de-Montarville, anciennement du Vieux-Longueuil.

La députée dit avoir connecté spontanément avec la sexagénaire il y a quatre ans, alors qu’elle faisait du porte-à-porte pour recruter des citoyens au Parti Québécois.

Une fusion professionnelle a alors pris naissance entre les deux femmes qui ne se sont plus jamais lâchées.

Ce qui l’a marqué grandement, c’est la conviction que Monique Léveillé avait en la jeunesse et la cause souverainiste.

Mme Léveillé est devenue rapidement une mentor et une amie pour la jeune députée qui lui rend hommage à travers ce drame qui secoue sa famille.

Elle la dépeint comme une femme engagée et passionnante qui respectait l’autre.

Aujourd’hui, Catherine Fournier adresse ses plus profondes sympathies à la famille de Mme Léveillé.

Auteur: Henri-Paul Raymond