Autre tuile sur le monde du recyclage

Une autre tuile plane sur la tête de l’entreprise TIRU, responsable de la collecte et du traitement des matières recyclable au Québec, et aussi dans l’agglomération de Longueuil.

Le Groupe TIRU est désormais placé sous la protection de la Loi sur les arrangements avec les créanciers.

L’annonce en a été faite par voie de communiqué lundi par Rebuts solides canadiens (RSC), propriétaire du Groupe TIRU.

Cette situation n’affecte en rien, pour le moment, les services de collecte sélective et de traitement des matières recyclables auprès des clients du Groupe.

RSC aurait accumulé une dette d’au-delà de 20 M$, surtout en raison de comptes à payer et de frais courus à la fin de l’année dernière.

On se souvient que la semaine dernière l’entreprise avait menacé de cesser ses opérations et fermer ses centres de tri, notamment de Châteauguay et de Montréal,

Le gouvernement du Québec avait décidé d’accorder un prêt de 2 M$ pour permettre de poursuivre les activités de façon régulière, le temps de faire une transition avec d’autres gestionnaires.

Auteur : Henri-Paul Raymond