maison ancestrale

Aucune maison ancestrale ne sera cernée par des tours d’habitation, affirme Varennes  

La Ville de Varennes désire rectifier les faits rapportés dans l’article du journal Le Devoir publié le 11 août dernier, intitulé « Une maison ancestrale cernée par des tours d’habitation ». 

À l’automne 2019, la Ville de Varennes affirme avoir entamé un processus en vue de convertir une zone industrielle et commerciale lourde en espace immobilier dans le but retirer les nuisances et d’accroître l’offre de logements pour les familles. 

Il s’agit d’un terrain localisé sur la montée de Picardie à proximité de la route Marie-Victorin sur lequel était installée une entreprise d’excavation. 

La Ville affirme que des avis publics ont été émis. Les citoyens ont également été invités à une soirée de consultation publique le 25 novembre 2019. Le règlement aurait ensuite été adopté le 3 février en séance publique 

Bien que le processus de démolition ait commencé, la Ville dit demeurer à l’écoute des citoyens et dit investir dans la préservation des maisons patrimoniales. Dans le cadre du projet, aucune maison ancestrale ou autre ne sera cernée par des tours d’habitation, affirme-t-elle. Le terrain en question est situé en retrait d’un voisinage adjacent qui comporte une mixité architecturale d’unités de logement dont une maison datant des environs de 1730. 

Auteur  : FM 103,3