Aide aux médias : les radiodiffuseurs absents de l’aide financière

L’Association des radiodiffuseurs communautaires du Québec (ARCQ) remet en question l’aide financière aux médias écrits, annoncée par le gouvernement du Québec, le 2 octobre.

En pleine commission parlementaire sur l’avenir des médias, le gouvernement Legault débloque 50 millions de dollars par année pour la presse écrite, laissant en plan les médias électroniques, télé, radio et les agences de presse.

L’ARCQ dénonce le fait que cette mesure ait été annoncée alors que la Commission parlementaire n’a toujours pas déposé son rapport.

L’Association s’étonne de voir que les médias écrits privés sont aussi bénéficiaires de l’aide financière.

Son directeur général, Martin Bougie, juge que l’aide proposée semble plus axée sur les contenants que sur les contenus et revendique son droit aux subventions.

Il soutient que les radios produisent aussi du contenu écrit publié sur le web, comme les médias écrits.

Auteure: Magalie Masson