ARBRE BOISE

Agrile du frêne : Saint-Bruno a abandonné l’usage du TreeAzin 

Certains pensent que le traitement au TreeAzin, équivaut à placer un arbre ravagé par l’agrile du frêne, sous respirateur artificiel.

D’ailleurs des experts disent que d’apercevoir les signes d’infestations, signifient souvent qu’il est trop tard le sauver.

À Saint-Bruno-de-Montarville, cet insecticide a été testé.

Le maire Martin Murray, a comparé les coûts de traitement, aux coûts d’abattage.

Un seul traitement peut coûter 400$, tandis que le coût d’abattage est évalué à 800$ dit-il.

Le choix était évident à ses yeux.

Au parc du Mont-Saint-Bruno, il y a moins d’inquiétude quant aux ravages épidémiques de l’agrile du frêne, observés en zone urbaine.

Jim Routier, conseiller en recherche-environnement de la Communauté métropolitaine de Montréal (CMM), explique qu’il n’y a pas de milieux humides sur cette montagne.

En fait, le frêne se mêle aux autres essences. 

Auteure : Katina Diep