BOUCHERVILLE BOIS URBAIN

Agrile du frêne : des bancs en bois urbain à Boucherville  

Selon les données du Conseil québécois des espèces exotiques envahissantes (CQEEE) de 2016-2017, la Ville de Boucherville avait 9000 frênes sur son territoire. 

De ce nombre 425 ont été abattus, ravagés par l’agrile du frêne, cet insecte originaire de l’Asie. Grâce à une série de procédés, le bois peut être transformé en planches, prêts à l’usage.  

D’ailleurs, un banc en bois de frêne de Boucherville, se trouve à l’entrée du Complexe aquatique Laurie-Eve-Cormier. 

Le coût de fabrication était de 525$, par rapport à 800$ s’il avait été conçu avec du bois commercial. 

En 2016, la Ville de Brossard a produit plusieurs tonnes de copeaux de bois, vendus à la papetière Domtar. 

La transaction a rapporté 7475$ à la Ville. Toutefois, après la déduction des frais de transport et une contribution syndicale, le revenu net était de 2730$. 

Auteure : Katina Diep