Les employés de Groupe AFFI Logistique manifestent

Les travailleuses et les travailleurs du Groupe AFFI Logistique dénoncent l’impasse dans les négociations avec leur employeur.

Ils se sont rassemblés vendredi midi devant l’établissement  situé à Boucherville pour inciter le dialogue pour le renouvellement de leur convention collective.

La présidente du Syndicat québécois des employées et employés de service (FTQ), Sylvie Nelson, a pris la parole pour dénoncer le lenteur dans les pourparlers.

Le Syndicat tient aussi à rappeler qu’une grande majorité des membres du personnel possèdent des limitations fonctionnelles et qu’une très large part de leur salaire se retrouve subventionnée par le gouvernement.

« Alors, que la convention collective est échue depuis novembre dernier et qu’elle prévoit un écart minimal de 0,90 $ de plus que le salaire minimum, l’employeur offre l’équivalent de l’augmentation du salaire minimum. À titre d’exemple, les plus bas salariés sont à 12,90 $ de l’heure, soutient le syndicat.

Les membres du SQEES-FTQ du Groupe AFFI se sont dotés d’un mandat de grève la fin de semaine passée, afin de tenir deux journées de grève.

Groupe AFFI Logistique est considéré la plus grande entreprise adaptée au Québec.

Auteur: FM 103,3