La signature est apposée au bas de l’entente entre Longueuil et la SÉMECS

La signature est apposée au bas de l’entente entre Longueuil et la SÉMECS

C’est maintenant officiel, les matières organiques produites sur le territoire des cinq villes de l’agglomération vont être traitées à Varennes dès le premier janvier 2023.

La Ville de Longueuil et la Société de l’Économie Mixte de l’Est de la Couronne Sud (SÉMECS) ont finalement signé l’entente relative au traitement des matières organiques.

L’avantage de cette signature est que les cinq villes peuvent dès maintenant maintenant envoyer progressivement leurs matières aux installations de la SÉMECS.

L’entente entre les deux parties a été conclue en grande pompe le 15 février dernier et adopté par les élus de l’agglomération une semaine plus tard.

L’Agglomération prévoit faire traiter des centaines de milliers de tonnes de matières à revaloriser pour une période de 20 ans, renouvelable pour un autre 20 ans.

Comme le disaient en février les mairesses de Longueuil, Sylvie Parent et de Brossard, Doreen Assaad, cette entente est le scénario le plus avantageux et le moins coûteux.

 Auteur: Henri-Paul Raymond