L’agglomération de Longueuil signe un contrat de 40 ans avec la SÉMECS

L’agglomération de Longueuil vient de signer une entente de 40 ans avec la Société d’Économie mixte de l’Est et de la Couronne Sud (SÉMECS) pour le traitement de ses matières organiques.

L’entente signée ce vendredi prévoit un investissement de 44 M$ pour agrandir les installations actuelles de la SÉMECS situées à Varennes.

L’entrée en vigueur de cette entente a été fixée en 2023, mais il devient possible pour les cinq villes de l’agglomération de Longueuil d’envoyer leurs matières organiques dès la signature du partenariat.

Selon la mairesse de Longueuil, Sylvie Parent, cette signature vient couronner des mois de travail pour trouver une solution viable pour traiter les matières organiques produites sur le territoire.

Elle ajoute que ce scénario va coûter moins cher que de construire une usine de biométhanisation dans l’agglomération.

L’entente devrait être entérinée par le conseil de l’Agglo dès le 21 février.

La SÉMECS est née de la volonté de trois MRC, soit celle de Marquerite-D’Youville, celle de Rouville, celle de la Vallée-du-Richelieu et des partenaires privés.

Auteur:Henri-Paul Raymond