L’opposition explique la rareté de femmes sur les commissions

L’opposition à Longueuil est inquiet des décisions prises par les organismes paramunicipaux

Le chef de l’opposition à Longueuil, Xavier Léger, s’inquiète de la nouvelle façon de nommer les administrateurs sur des organismes paramunicipaux.

Des organismes ont modifié leurs statuts pour retirer au conseil de ville le pouvoir de nommer la majorité de leurs administrateurs sans concertation, affirme M. Léger.

Ce sont DASH-L et la nouvelle Société Rive et Parcs de Longueuil (anciennement Agaparc et le Golf Parcours du Cerf).

M. Léger est inquiet de la défense des intérêts publics et parce que ces organismes gèrent des biens de la Ville.

Il se demande comment le conseil de ville pourra désormais assurer une vision globale et que va-t-il se passer s’ils sont déficitaires.

Cependant, le conseiller Éric Beaulieu mentionne que ce sont les élus de l’opposition qui ont nommés les membres du conseil de ces organismes paramunicipaux.

Ceux-ci sont indépendants, ajoute-t-il, travaillent bien, de plus ils ont des redditions de comptes à faire.

Auteur:Henri-Paul Raymond