La députée Fournier digère mal l’aide financière au secteur pétrolier

La députée péquiste de Marie-Victorin, Catherine Fournier, digère difficilement l’aide de 1,6 milliard de dollars que verse Ottawa pour redynamiser le secteur pétrolier et gazier au Canada.

On sait que le gouvernement fédéral a indiqué investir en prêt cette somme supplémentaire pour venir en aide à l’industrie énergétique canadienne.

Les fonds doivent être accessibles à toutes les sociétés pétrolières et gazières qui doivent courtiser de nouveaux clients à l’extérieur des États-Unis.

L’argent va provenir d’Exportation et développement Canada et doit aussi servir à investir dans de nouvelles technologies propres.

Pour la députée Fournier, les Québécois vont tout simplement payer environ 20 % de ce 1,6 G$ sans avoir aucun contrôle sur les choix qui sont et seront faits.

Elle estime qu’environ 350 M $ des taxes et impôts versés par les Québécois vont servir à financer l’industrie polluante des sables bitumineux.

Auteur : Henri-Paul Raymond