Patrick Ouellet retourne en société en attente de son appel

À peine après s’être vu imposé par le juge une peine d’emprisonnement de huit ans, le policier de la Sûreté du Québec Patrick Ouellet recouvre sa liberté.

Cette liberté lui est accordé à la suite d’une demande logée à la Cour d’appel par son avocate.

Il va attendre la suite des procédures judiciaires hors d’une cellule.

Selon ce que rapporte le Journal de Montréal, le juge de la Cour d’appel, François Doyon, a autorisé la remise en liberté et a suspendu l’interdiction de conduire pendant 12 mois qui lui avait aussi été imposée.

Ouellet comparaissait ce mardi au palais de justice de Longueuil, alors que le juge a ordonné sa sentence, telle que proposée par les avocats de la Couronne et de la défense.

Patrick Ouellet est ce policier qui a heurté mortellement le petit Nicholas Thorne-Belance, 5 ans, en février 2014.

L’enfant était dans la voiture de son père dans l’arrondissement Saint-Hubert lorsque la véhicule a été frappé par l’auto patrouille du policier qui roulait à plus de 130 km/h dans une zone de 50.

Pour l’instant aucune date n’est fixée pour entendre l’appel.

Auteur : Henri-Paul Raymond