Les futures infirmières cherchent une vie équilibrée avant tout

Même si les infirmières ont voté en faveur d’une entente de principe avec leur employeur en septembre, la profession a toujours besoin de redorer son image.

C’est ce que constate le président du syndicat des professionnelles en soins de Montérégie-Est (FIQ-SPSME), Jean-Michel Varin.

Il a visité plusieurs établissements sur la Rive-Sud qui offrent des programmes en soins de la santé.

Il retient que les élèves visent d’abord un équilibre dans leur vie professionnelle et familiale.

De manière générale, M. Varin estime que le taux d’absentéisme est à la baisse et la surcharge de travail dans les établissements de santé aussi.

Ce portrait risque de changer lors de la saison des grippes.

L’entente de principe a été entérinée à 95 % par les membres, avec le Centre intégré de santé et de services sociaux (CISSS) de la Montérégie-Est.

Auteure : Katina Diep