Des aînés dénoncent la gestion d’une maison d’hébergement

Les locataires de la Villa de l’Amitié de Sainte-Julie lancent un cri d’alarme et dénoncent ouvertement le style de gestion du conseil d’administration et vont jusqu’à demander la démission de ses membres.

Ces résidents sont des personnes âgées et depuis plus d’un an elles disent vouloir rencontrer la direction pour discuter de la gestion de la résidence en toute transparence.

Elles ont envoyé une lettre pour demander la rencontre après deux ans de démarches auprès des élu-e-s municipaux, provinciaux et fédéraux.

La lettre a aussi été postée auprès de la Fédération régionale des OSBL d’habitation de la Montérégie et de l’Estrie et de la Société canadienne d’hypothèques et de logement.

Ces résidents sont aussi dans un courant juridique à la suite d’une Demande introductive d’instance en délaissement qui a été déposée en Cour supérieure contre les administrateurs. par la Société canadienne d’hypothèques et de logement.

Les administrateurs sont un notaire à la retraite, une avocate à McMasterville et une citoyenne qui contestent la procédure judiciaire.

Auteur : Henri-Paul Raymond