L’actuel vieux pont Champlain serait sécuritaire

À la suite de l’effondrement d’un pont d’une cinquantaine d’années à Gênes en Italie cette semaine, Les Ponts Jacques Cartier et Champlain Incorporée (PJCCI) tiennent à rassurer les automobilistes.

Il faut savoir que chaque année, 60 millions de passages ont lieu sur le vieux pont Champlain qui subit une dégradation prématurée causée par la corrosion par le manque de système de drainage adéquat et par les sels de déglaçage.

La partie la plus affectée est celle des poutres de rive situées de chaque côté du pont.

L’ingénieur et Premier dirigeant de PJCCI, Glen P. Carlin dit que le pont fait l’objet d’une vigie et que des inspections trimestrielles y ont lieu en plus de travaux majeurs depuis 2014.

Ainsi, la Société des ponts mentionne avoir installé 335 capteurs sur la structure pour une surveillance en continu et avoir construit un treillis modulaire comme solution appliquée aux 100 poutres de rive.

Elle procède à l’ajout de supports externes sur tous les chevêtres des piles et 31 des 39 chevêtres sont maintenant renforcés.

Auteur : Henri-Paul Raymond