La mairesse de Longueuil. Sylvie Parent

La mairesse de Longueuil s’adresse à la CMQ

La mairesse de Longueuil Sylvie Parent demande à la commission municipale du Québec (CMQ) de faire enquête sur le comportement de l’opposition après le boycott de deux séances extraordinaires du conseil.

Mme Parent sort les armes pour dénoncer l’attitude des élus d’en face.

Selon elle, l’opposition « prend en otage les citoyens et monopolise indûment l’administration municipale en convoquant des assemblées et en décidant par la suite de ne pas se présenter. »

La mairesse rappelle que c’est le chef de l’opposition, Xavier Léger, qui a fait la demande de la tenue d’une séance extraordinaire le 14 juin, après que le Comité exécutif ait suspendu temporairement les commissions municipales.

Mme Parent veut que la CMQ découvre les raisons des absences aux séances et prenne, le cas échéant, des sanctions disciplinaires contre les élus fautifs.

Les commissions, elles, ne reprendront pas leurs séances avant le trois juillet et le Comité exécutif va s’occuper de traiter les demandes prioritaires soumisses aux diverses commissions.

L’opposition, pour sa part, avait dès le départ, suggéré des dates pour la séance extraordinaire située entre le 26 et le 29 juin.

Auteur : Henri-Paul Raymond