Prise 2 de la séance extraordinaire à Longueuil sur le travail des commissions locales

Prise 2 de la séance extraordinaire à Longueuil sur le travail des commissions locales

La séance extraordinaire du conseil municipal de Longueuil, demandée par l’opposition concernant le travail des commissions locales et les motions de blâme et de non-confiance, est reportée.

Le parti de la mairesse Sylvie Parent a été contraint de remettre à jeudi 13 h cette séance en raison de l’absence de tous les élus de l’opposition.

Un avis spécial va être envoyé aux huit conseillers absents par huissier.

Seule la conseillère du Vieux-Saint-Hubert-de la Savane, Nathalie Boisclair était présente aux côtés des élus d’Action Longueuil.

Selon le cabinet de l’opposition, Longueuil Citoyen, certains conseillers ne pouvaient être présents ce matin, alors les autres, par geste de solidarité, ont décidé de ne pas se présenter.

L’opposition avait suggéré des dates situées entre le 26 et le 29 juin pour tenir la séance et ainsi faire en sorte de trouver des solutions pour que les commissions reprennent leur travail.

Le parti de la mairesse affirme que lorsqu’on demande une séance extraordinaire, c’est signe qu’il y a urgence et qu’on ne peut donner une plage de 12 jours pour la tenir.

Les commissions avaient été suspendues temporairement la semaine dernière par le comité exécutif pour tenter de donner une nouvelle définition du cadre de travail de ces dernières.

Auteur : Henri-Paul Raymond