Le procès de Patrick Ouellet se poursuit

Le procès de Patrick Ouellet se poursuit

Le procès du policier Patrick Ouellet, dans l’affaire d’un enfant tué après avoir été happé par une voiture fantôme à Saint-Hubert en 2014, se poursuit en ce mardi.

La vitesse à laquelle le policier de la S.Q roulait sur le boulevard Gaétan-Boucher, au moment de percuter la voiture du père du bambin de cinq ans qui sortait de la rue Davis a occupé la journée des audiences hier.

Il était, semble-t-il, sur une poursuite policière.

Selon la Couronne, le véhicule fantôme filait sur le boulevard à 134 km/h, dans une zone de 50 km/h.

Le père de Nicholas Thorne-Bélance aurait affirmé, peu après la tragédie, qu’il croyait avoir le temps de s’engager sur le boulevard, mais en réalisant à quelle vitesse arrivait l’autre auto a tenté d’accélérer, sans succès.

La collision a été violente sur la portière droite de sa voiture avec l’enfant à bord.

La Couronne veut aussi déterminer s’il s’agissait d’un écart marqué de conduite du policier en vertu de la norme lors d’une poursuite.

Patrick Ouellet fait face à une accusation de conduite dangereuse ayant causé la mort.

Auteur :Henri-Paul Raymond