Compétition de sauvetage minier

Boucherville accueille les meilleurs sauveteurs miniers du Québec

L’équipe de sauvetage de la minière Stornoway, dont les bureaux chef  sont situés à Longueuil, vient de remporter la 56e compétition provinciale de sauvetage minier.

Cinq équipes de sauveteurs miniers ont démontré, en fin de semaine, tout leur savoir-faire lors d’une activité de sauvetage en cas de tragédie sous terre.

Ces équipes participaient à la compétition provinciale 2018 de sauvetage miniers à l’hôtel Mortagne de Boucherville.

L’épreuve s’est déplacée sur la Rive-Sud sur l’invitation de la minière Stornoway, dont les bureaux chefs sont situés à Longueuil.

Elle agissait à titre de minière hôtesse, en plus d’avoir une équipe dans la course au titre.

Cette compétition d’envergure est organisée par le service du sauvetage minier au Québec.

Le chef, Jean Proulx, mentionne que les participants doivent respecter les méthodes apprises lors de diverses formations.

Les compétiteurs ont gagné leur place à cette finale parmi près de 20 équipes de sauveteurs miniers québécois, lors d’épreuves de classification.

Elles provenaient de l’Abitibi, de la Baie James et des Îles-de-la-Madeleine.

Les diverses épreuves portaient sur les techniques pour secourir des mineurs dont la vie est en danger dans des situations d’incendie, de malaise cardiaque ou d’hémorragie, d’économie d’oxygène dans un environnement clos, d’utilisation de cordage ou en déplaçant une victime sur un brancard.

Les équipes s’entraînent durement avant la compétition finale, parce que c’est du sérieux, comme le dit Ghislain Poirier, de la minière Stornoway.

C’est une tâche ardue, explique Véronique Fortier de la Mine Casa Berardi en Abitibi, car les équipes sont appelées à se relayer et à changer.

Aucune erreur n’est acceptée et le temps compte lors d’un sauvetage, c’est le cas aussi lors des compétitions.

Le directeur des services de sauvetage dans une mine de sel Seleine, aux Îles, Bernard Hébert dit que le rôle de chacun est essentiel en situation de sauvetage.

C’est le cas aussi pour lui qui prépare les équipes d’interventions.

Aux termes de la compétition la formation une seule minière sort grande gagnante.

Il y a 500 sauveteurs miniers à travers la province.

Auteur :Henri-Paul Raymond

Photo: Diane Raymond

Voyez une courte vidéo de l’événement.

https://youtu.be/z6dcPiT4jxk