Une facture plutôt salée dénoncée par des maires

Les maires des villes de l’agglomération de Longueuil digèrent toujours mal la facture qu’ils ont reçue pour les grands projets en cours sur le réseau de transport collectif pour le Grand Montréal.

La facture est en lien avec le futur Réseau express métropolitain, les modifications qui doivent être apportées au réseau actuel et les revenus qui semblent stagner provenant des usagers.

Selon les maires des cinq villes de l’agglomération, c’est un montant de 40 M$ de plus que les contribuables d’ici doivent absorber.

La pilule est dure à avaler, selon Martin Murray de Saint-Bruno-de-Montarville, sa Ville doit supporter un compte de près de 4 M$.

Selon M. Murray et selon le maire de Boucherville, Jean Martel, les Villes devront se montrer vigilantes.

De plus, comme le dit le maire de Saint-Lambert, Pierre Brodeur, des représentations doivent être faites auprès des autorités gouvernementales.

Auteur :Henri-Paul Raymond