Des travaux de resurfaçage qui plaisent à la CCIRS, mais…

L’annonce de travaux de resurfaçage d’axes routiers majeurs dans l’agglomération de Longueuil a le don de faire sourire l’administration de la Chambre de commerce et d’industrie de la Rive-Sud (CCIRS).

Si elle salue positivement cette intention de retoucher la route 134, de la route 112 jusqu’aux bretelles du pont Jacques-Cartier, la Chambre garde toutefois un goût amer face à un grand oublié.

La CCIRS aurait aimé que Québec annonce de l’argent pour d’éventuels travaux d’élargissement de l’autoroute 30.

La Chambre indique qu’il est déjà rendu plutôt difficile de circuler sur cette artère importante pour les automobilistes et les camionneurs.

Avec la venue prochaine de la zone industrialoportuaire à Contrecoeur, il faut déjà planifier le transport des marchandises sur le réseau routier, c’est en tout cas ce que pense la présidente Catherine Breault.

Elle se désole que le gouvernement ne voit pas l’urgence de faire bouger ce dossier prioritaire, pour le CCIRS.

Auteur : Henri-Paul Raymond