La députée de Taillon veut une meilleure utilisation des salles de radiologie

La députée de Taillon a fait une montée aux barricades face au ministre de la Santé Gaétan Barrette sur le dossier des appareils pour scan et résonance magnétique sous utilisés dans les hôpitaux.

Se basant sur des données dénoncées par le Syndicat APTS, Diane Lamarre a interpellé le ministre jeudi sur les longues périodes d’attente pour passer une radiologie en établissement public au détriment du privé.

La députée Lamarre trouve choquant que des patients qui attendent se font dire d’aller au privé, où ça ne prend que quelques jours au lieu de six mois ou un an.

Diane Lamarre se demande qui en profite, d’autant plus que les radiologies des hôpitaux ne sont pas utilisées à leur plein potentiel.

Pour sa part, le ministre Barrette dit qu’il a ajouté 6 M$ pour réduire les listes d’attentes et qu’il a donné une consigne d’utilisation des salles publiques pendant 16 heures par jour, là où il y a du personnel.

Auteur : Henri-Paul Raymond