L'Essence Ciel

Pratique illégale dans un centre de thérapie de Longueuil

Le centre de désintoxication, L’Essence Ciel, situé à Longueuil exigerait des frais illégaux à sa clientèle, selon ce que rapporte le Journal de Montréal.

Celui-ci demanderait 50$ aux personnes hébergées qui désirent passer une nuit à l’extérieur de leur établissement.

Pour le président de la Coalition des organismes communautaires en dépendance, Nicolas Bédard, cette pratique est inacceptable car la sortie fait partie du processus de réhabilitation.

Une pratique interdite par le Gouvernement du Québec.

L’an dernier, Québec a versé 6 millions de dollars aux 70 centres de thérapie sur son territoire, à condition qu’ils n’exigent pas de frais de sortie à leurs usagers.

Selon des informations du Journal de Montréal, le ministre de l’Emploi et de la Solidarité sociale, François Blais, a immédiatement demandé à son ministère d’effectuer des vérifications et a rappelé que celui-ci a déjà agi par le passé pour régler des situations similaires.

Du côté du centre l’Essence Ciel, la directrice générale, Marie-Claude Coudé, a réagit par voix de communiqué.

Elle décrie le traitement médiatique que son organisme reçoit et accuse les centres privés, qui ont exposé la situation, de l’avoir fait pour des raisons pécuniaires.

De plus, Mme Coudé affirme qu’aucun frais illégal n’est perçu et que tout est déclaré.

Auteur : Philippe Asselin

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *